The supremacy of the Human Being ends here.
Bienvenue sur Ash and Dust! Il s'agit d'un forum RPG apocalyptique, rejoignez la dystopie des Etats-Unis, et vivez le cauchemar dans lequel a viré votre american dream.©never utopia ©lumox maxima ©ohkmaka
RèglementContexteLe staffPostes vacantsPartenariatListing des avatarsScénario des membres
A savoir
# Forum créée le 08/05 2017
#
Contexte
La radio grésille, avant que le signal ne se coupe définitivement. Le réseau s'amoindrit jour après jour, l'hécatombe de la technologie entraîne avec elle la désinformation et la peur. Le sentiment de panique parcourt les rues. L'on se souvient des journées avant cette guerre. Cette foutue guerre qui a déchiré le pays.Pour quelques minerais, pour des terrains à parcourir, pour un pouvoir à imposer. Les Etats-Unis contre quelques autres pays européens se sont battus jusqu'à la mort. Les soldats défilant vers le Styx, la main sur le coeur, le regard baigné de larmes. La guerre a débuté, il y a de cela trois ans. Personne n'en ait sorti vainqueur, et le monde s'en retrouve encore brisé. Lire la suite...
Evénements
L'aventure évoluera au même rythme que vous. Soyez patients, et sentez la chaleur monter d'un cran.
Ash and dust
ϟ everything is falling apart ϟ

Partagez
 

 Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
La soif de tranquillité dans le chaos
Champ libre :
Contexte Tumblr_mv1v46C7271qk97xlo7_250
don't get too close, it's dark inside, it's where my demons hide, it's where my demons hide

Couleur pour les dialogues : #ff3333
Inventaire : un fusil +
Points : 78
Robyn Jones


contexte


Le 7 mai 2051, Etats-Unis

La radio grésille, avant que le signal ne se coupe définitivement. Le réseau s'amoindrit jour après jour, l'hécatombe de la technologie entraîne avec elle la désinformation et la peur. Le sentiment de panique parcourt les rues. L'on se souvient des journées avant cette guerre. Cette foutue guerre qui a déchiré le pays. Pour quelques minerais, pour des terrains à parcourir, pour un pouvoir à imposer. Les Etats-Unis contre quelques autres pays européens se sont battus jusqu'à la mort. Les soldats défilant vers le Styx, la main sur le coeur, le regard baigné de larmes. La guerre a débuté, il y a de cela trois ans. Personne n'en ait sorti vainqueur, et le monde s'en retrouve encore brisé. Car l'arme la plus fatale n'est pas celle de l'Homme, mais celle des sciences. Les scientifiques européens ont mis au point le virus, l'ombre de leur culpabilité ne les tourmentant pas assez pour les en empêcher. Ils l'ont créée, et en ont infesté les rues new-yorkaises, sans pitié. La paix n'étant plus qu'un idéal passé. La première fois que les américains en ont entendu parler, ils ont ri. De ce rire gras, et moqueur. Rien ne détruirait leur american dream.

Le 13 décembre 2049

Une première pluie étrange. Les gouttes sifflant comme des balles de fusil. Les spores flottent, blancs comme neige, presque innocents dans leur pâleur. Et ils flottent du ciel jusqu'au sol, s'effondrant par terre sans bruit. Le silence est odieux, il rend le supplice plus terrible. Car par malheur, le spore, lorsqu'il flotte se cogne contre une peau. Il transportent avec lui, la saloperie de virus. Et qu'importe les dires du président, les peaux se dépérissent au rythme des spores qui atterrissent. Les américains ont peur, et il est trop tard. Les spores qui flottent n'indiquent pas l'arrêt de mort de celui qui les touche. Ils indiquent bien pire. La cruauté du sort fait frémir le gouvernement qui s'effondre. Le verdict est sans appel, le virus invite à la science-fiction, l'humanité est à sa perte, condamnée à la lutte contre les zombies. Les personnes touchées par les spores perdent de leur conscience, pourrissent debout, le corps en lambeau, déambulant à une vitesse plus ou moins réduite selon l'état des jambes. Et, ils cherchent. Ils cherchent de toute leur ambition la chair humaine, à dévorer, et ainsi donc à contaminer.

Le 7 mai 2051, Etats-Unis


Les Etats-Unis sont en ruine. Le virus s'est propagé à une vitesse fulgurante, les contaminés déambulent, se cachent et surgissent pour accomplir le pire. La guerre a officiellement pris fin. Pourtant, rien n'a changé. Les bâtiments sont poussiéreux, condamnés à l'abandon. Les survivants encore dotés d'esprit ont pour la plupart été séparés de leurs proches, ont quitté leur logement, et au mieux, se cachent dans les quartiers les moins infectés. Des clans se forment, les gens s'isolent, chacun survit à sa manière. Le président s'est tiré, sa femme veut toujours faire bonne figure, et à la fin, on reste comme des imbéciles. A attendre le miracle quand il n'y en aura pas.

Dans le fond, le pire c'est pas le zombie d'en face. C'est la part de monstre qui se trouve en nous.


lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ash-and-dust.forumactif.com
 
Contexte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ash and dust :: First step :: La paperasse :: Règlement & contexte-